Social / Logement

Ce que nous défendons :

Plus d’équité à l’échelle de la ville

La ville solidaire que nous souhaitons est fondée sur trois grands principes : l’équité, le « vivre ensemble » et la coopération. L’équité, c’est concrètement garantir l’accessibilité de tous au logement, au transport, au travail, aux loisirs et aux services. C’est aussi avoir une attention particulière pour les populations « fragiles », en situation de pauvreté ou de handicap. Le « vivre ensemble » et la coopération, c’est l’accueil, l’ouverture aux autres et le refus de l’individualisme, C’est vivre de beaux moments ensemble, s’entraider, coopérer, dans une démarche interculturelle et intergénérationnelle. C’est enfin l’idée qu’il existe des « biens communs » qu’il convient de partager équitablement.

Nos propositions

1. Construire une « Maison sociale et culturelle des Alréens-nes » au Gumenen :

  • Créer un centre social et culturel qui aura 4 missions :
  1. une mission d’activités et de services (ex : cours de danse, cuisine, français, informatique, accès aux droits, etc.)
  2. une mission d’accompagnement des projets (ex : fête de quartier, aide au départ en vacances, aide à la création d’une association, d’un journal de quartier, etc.)
  3. une mission de soutien à la citoyenneté (ex : organisation de débats, soutien aux initiatives des habitants, etc.)
  4. une mission culturelle, avec une médiathèque délocalisée et l’organisation de spectacles.
  • Créer une association, indépendante de la mairie, qui gèrera ce centre social.
  • Co-construire la création de ce centre social avec les habitants et les associations du territoire par le biais d’un diagnostic partagé.

2. Mettre en place une tarification solidaire pour les services municipaux :

  • Rendre la médiathèque gratuite pour les Alréens-nes.
  • Appliquer un réel tarif solidaire pour tous les services municipaux (cantine, garderie, ALSH, Athéna) en fonction des ressources de chacun et non uniquement de son statut.
  • Créer un guichet unique de constitution de dossier qui permettra de bénéficier d’un tarif adapté pour chaque service municipal : scolaire, culturel et sportif.
  • Proposer des services gratuits pour redonner du temps aux agents municipaux dans le lien et le service aux habitants.

3. Favoriser l’accession à la propriété pour les jeunes, les familles et les revenus modestes :

  • Créer un Office foncier municipal, chargé de préempter les terrains constructibles et constituer ainsi une « réserve foncière ».
  • Mettre en place le bail réel solidaire, autorisé par la loi ALUR de 2014, qui permet à des particuliers de faire construire un logement sur un terrain municipal (économisant ainsi le coût du terrain), qu’ils pourront acheter par la suite.
  • Mettre également en place le prêt social location-accession (PSLA) qui permet à un ménage de louer d’abord un logement puis de s’en porter acquéreur progressivement par la suite.

4. Rendre la ville plus inclusive pour les personnes handicapées

  • Respecter la loi par la mise en place d’une commission pour l’Accessibilité au conseil municipal et sensibiliser les élus sur cette question.
  • Mettre les citoyens porteurs de handicap au centre de la réflexion sur l’accessibilité, à partir d’un diagnostic de l’existant, en élargissant à l’intercommunalité.
  • Aider les familles à repérer et localiser les associations, les services publics d’accompagnement et les organismes de soin.
  • Informer et inciter les entreprises dans l’embauche du public en situation de handicap. Être exemplaire dans le contexte d’embauche municipale.

Nos sources d'inspiration :

Partager :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin