Programme intercommunal du Pays d’Auray

Ce que nous défendons :

Programme établi avec les 15 collectifs citoyens du Pays d’Auray

Les idées qui nous rassemblent :

  • Promouvoir une véritable coopération et une réelle solidarité entre toutes les communes, y compris financière
  • Développer l’écoute, l’information et la participation des citoyens pour dynamiser la démocratie locale et intercommunale
  • Rééquilibrer l’activité économique sur tout le territoire, entre le littoral et les terres, entre la saison estivale et le reste de l’année, avec comme objectif la création d’emplois
  • Préserver la qualité de l’eau, de l’air et la biodiversité
  • Privilégier les mobilités douces et partagées pour des déplacements faciles et sûrs
  • Préserver et renforcer l’activité agricole et ostréicole pour une alimentation de qualité, une production locale respectueuse des personnes et de l’environnement, en circuit court
  • Encourager une économie durable, solidaire et de proximité
  • Contribuer à la lutte contre le changement climatique par une politique énergétique et un aménagement du territoire raisonné
  • Faire de l’amélioration du cadre de vie et du logement des habitants un enjeu de santé publique, du bien-être et bien-vivre ensemble
  • Promouvoir une offre culturelle vivante, attractive et accessible

Nos propositions

Nos engagements, nos projets :

1. Une proposition d’évolution structurelle :

Transformer la Communauté de communes en Communauté d’agglomération, comme la loi NOTRe nous y autorise, afin qu’AQTA bénéficie de dotations plus importantes de la part de l’État pour développer de nouvelles compétences (notamment le transport). En cela, engager en début de mandat une étude de faisabilité notamment financière.

2. Quelques actions et objectifs prioritaires partagés :

Économie et emplois durables

  • Privilégier la production de proximité, les commerces de centre-bourg, les circuits courts et favoriser la création d’espaces de coworking sur tout le territoire.
  • Créer une initiative intercommunale de type “Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée”. En cela, prendre appui sur l’action de la Mission Locale du Pays d’Auray qui doit être confortée.
  • Soutenir le secteur de l’Économie sociale et solidaire par la commande publique et l’aide aux projets de ce secteur. Conforter la place et le rôle du Pôle ESS du Pays d’Auray récemment créé.
  • S’engager à rendre les commandes publiques de l’intercommunalité (fournitures, déchets, co-voiturage, etc.) exemplaires en matière de responsabilité sociale et écologique.
  • Encourager la transformation de l’offre touristique vers une meilleure prise en compte des questions environnementales (tourisme responsable).

Culture et lien social

  • Prendre appui sur les besoins, envies et ressources de la population pour valoriser la culture et le patrimoine locaux, tout en accueillant également les autres cultures (par exemple en invitant des artistes en résidence).
  • Développer le lien entre générations par la transmission de l’histoire locale et de savoirs et par la création d’espaces et d’activités partagées.
  • Faire jouer les synergies intercommunales pour décentraliser et enrichir l’offre culturelle dans les différentes communes du territoire : mises en lien ou extension d’événements culturels existants, développement de l’itinérance culturelle.
  • Faire valoir l’action des musées du Pays d’Auray (Thoniers d’Etel, Préhistoire de Carnac, St Dégan à Brec’h, Sainte-Anne d’Auray) en favorisant la mutualisation de la gestion de leurs collections patrimoniales respectives.

Logement et qualité de vie

  • Maîtriser l’urbanisation et prendre en compte les impératifs de la transition énergétique.
  • Créer des structures d’accueil pour personnes en détresse et augmenter le nombre de logements sociaux (jeunes, familles, etc.)
  • Créer des auberges de jeunesse ou foyers de jeunes travailleurs dans différentes communes, notamment pour accueillir les saisonniers, en gardant un équilibre entre terre et mer.
  • Maintenir, en lien avec les professionnels de santé et mutualistes, une offre de soins de qualité et de proximité, accessible aux personnes à mobilité réduite ou isolées (tarifs de déplacement solidaires)
  • Bâtir un nouveau Plan local de l’habitat (PLH) ambitieux et volontariste privilégiant la maîtrise foncière, l’accession sociale et régulée

Solidarité

  • Étudier la possibilité d’une régie intercommunale pour l’eau potable et pour l’assainissement collectif afin d’en maîtriser le coût pour les habitants. Mettre en place une tarification plus juste et plus favorable socialement.
  • Développer l’action de la Maison du Logement contre la précarité énergétique (isolation et rénovation du bâti).
  • Soutenir les associations d’aide aux personnes en difficulté par la mise à disposition de locaux adaptés et sécurisés ; travailler à la création d’une épicerie sociale et solidaire à l’échelle intercommunale.
  • Mettre en œuvre le principe de solidarité entre communes en modifiant les règles de la dotation de péréquation (redistribution des moyens de l’intercommunalité) au profit des communes les moins bien dotées.
  • Soutenir les actions solidaires engagées entre citoyens (habitats et jardins partagés, mutualisation de matériel, etc.).
  • Engager un travail sur le « bien vieillir » et en particulier les formes innovantes d’habitat partagé pour les personnes âgées. Favoriser par ailleurs le maintien à domicile des personnes âgées en lien avec les Centres communaux d’action sociale (CCAS).

Agriculture et alimentation

  • Rassembler tous les acteurs de l’Alimentation du territoire (producteurs, collectivités, consommateurs) pour définir un Projet alimentaire territorial (PAT) ambitieux,
  • Préserver les espaces agricoles et aider des jeunes à s’installer en agriculture paysanne. Poursuivre en cela les actions menées en direction des friches agricoles.
  • Soutenir la conchyliculture et la filière « pêche artisanale côtière et insulaire »
  • Encourager et soutenir la création de cuisines communales ou pluri-communales approvisionnées en circuits courts.

Préservation des ressources naturelles

  • Aller vers un « Territoire zéro déchet, zéro gaspillage » en favorisant le développement des entreprises de réparation et de recyclage. Soutenir les acteurs tels que la Ressourcerie de Crac’h, pour la création d’une Matériauthèque.
  • Gérer les déchets fermentescibles de l’intercommunalité par compostage ou méthanisation via la création d’une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) compostage.
  • Inciter au tri et à la réduction des déchets via une tarification incitative, une extension des consignes de tri et l’accompagnement des familles vers de nouvelles pratiques.
  • Accentuer le contrôle de l’assainissement non-collectif afin de vérifier la qualité des installations, renforcer les aides à la mise aux normes avec l’appui de la Maison du logement

Transition écologique

  • Réviser et mettre en œuvre le Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) qui prévoit notamment la production et l’économie d’énergie, la réduction des déchets, la lutte contre les effets du changement climatique, la baisse des gaz à effet de serre.
  • Développer des projets d’énergies renouvelables, en particulier la production photovoltaïque, en mobilisant les toitures publiques et privées, avec le soutien de Morbihan Energie ou des SCIC collaboratives.
  • Inciter à la récupération des eaux de pluie dans les habitations et les bâtiments publics et privés pour l’arrosage et le nettoyage.

Mobilités

  • Favoriser tous les déplacements à faible émission carbone, en s’appuyant sur les mobilités partagées, des transports en commun accessibles et attractifs, et des voies cyclables sécurisées pour les déplacements domicile-travail.
  • Conserver et améliorer le Tire-Bouchon avec une mise en service toute l’année, et réfléchir à une réouverture de la ligne Auray-Pontivy-Saint-Brieuc.
  • Garantir le stationnement automobile et vélo gratuit et sécurisé pour les usagers du TER dans les gares du Pays d’Auray ; veiller à une grille de desserte horaire favorable aux déplacements du quotidien.

Participation et mobilisation citoyenne

  • Instaurer un budget participatif qui permette de financer des projets directement proposés par les habitants de la Communauté de Communes.
  • Veiller à maintenir le Conseil de développement du pays d’Auray (CODEPA), outil de réflexion à long terme, par des saisines et une association plus régulières et en amont des projets d’AQTA.
  • Mieux informer les habitants du territoire sur l’action, les réunions, les décisions et les projets intercommunaux ; mieux porter à connaissance des habitants la date, le lieu et l’ordre du jour des séances du Conseil Communautaire.
  • Mettre en œuvre de nouveaux outils de gouvernance, permettant de faire participer les habitants à l’élaboration et à l’évaluation des politiques publiques intercommunales (commissions thématiques et démarches d’évaluation ouvertes aux habitants).
  • Privilégier la co-construction au sein du Conseil intercommunal afin de permettre à chaque commune d’avoir voix au chapitre, quelle que soit sa taille, et faire en sorte que les décisions reposent sur le consensus plutôt que sur la majorité.

Aménagement du territoire

  • Le Plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI) sera imposé aux intercommunalités d’ici 2021. Nous mènerons donc une concertation avec les communes pour s’assurer de la mise en place d’un projet commun prenant en compte la particularité de chacune.
  • Avoir une cohérence intercommunale sur la gestion des zones naturelles et leur mise en valeur.
  • Mener une réflexion globale sur l’aménagement des zones d’activité économique à l’échelle du pays (prenant en compte l’impact économique et environnemental) dans le but d’assurer un meilleur maillage territorial et l’optimisation des zones existantes.
  • Assurer une plus grande coopération entre la communauté de communes et le Schéma d’aménagement et de gestion de l’eau (SAGE) pour une meilleure gestion de la qualité de l’eau.
  • Créer une commission de coopération territoriale ouverte (maires, acteurs économiques et sociaux, services d’ingénierie territoriale, etc.) concernant les grands projets d’aménagement à l’échelle intercommunale.

Nos sources d'inspiration :

Partager :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin