Urbanisme / Mobilités

Ce que nous défendons :

Une ville plus agréable et respectueuse de l’environnement

La pression immobilière doit-elle tout emporter sur son passage ? Veut-on vivre dans une ville surpeuplée ou une ville qui respire ? La France artificialise à grands pas et nous devons tous, à notre niveau, stopper ce mouvement. Par ailleurs, Auray dispose d’un patrimoine bâti inestimable qu’il convient de protéger en aidant les particuliers à procéder aux travaux de rénovation. Sur le plan des mobilités, les grandes lignes sont le développement des mobilités douces et une réflexion sur la piétonisation du centre-ville.

Nos propositions

1. Ouvrir une large consultation de la population sur la piétonisation du centre-ville :

  • Interroger pendant un an les habitants du centre-ville, des autres quartiers ainsi que l’ensemble des commerçants sur la possibilité de piétonisation, totale ou partielle, ponctuelle ou permanente, du centre-ville.
  • Etudier les possibilités de parking proches du centre-ville (sans empiéter sur les espaces naturels) et les systèmes de navette possible.

2. Développer les mobilités douces :

  • Relier les principaux points de la ville par des voies douces.
  • Aménager des trottoirs et des pistes cyclables sur l’Avenue de l’Océan et la route de la Forêt (avenues Le Garrec, Kerroux et Dugor).
  • Etudier l’aménagement d’une piste cyclable reliant le Gumenen à la Porte Océane via la zone naturelle du Goaner.
  • Mettre en place un système de location de vélos électriques pour la population et les touristes.

3. Préserver les dernières terres agricoles et les réserver au maraîchage

  • Sanctuariser les derniers terrains agricoles restants (à Kerplouz, Porte Océane et Rostevel).
  • Favoriser l’installation d’un maraîcher ou d’un agriculteur en régie municipale dans l’optique d’une production fournissant la restauration collective (voir thématique alimentation).
  • Valoriser ces terrains auprès de la population, sensibiliser sur les défis que rencontre le monde agricole.

4. Valoriser et rénover le patrimoine bâti :

  • Mieux faire connaître ce patrimoine auprès des Alréens-nes.
  • Aider les ménages à faibles revenus à rénover des maisons classées ou d’intérêt patrimonial comme le font d’autres communes.
  • Aider au ravalement des façades.

Nos sources d'inspiration :

Partager :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin